Start-up Mensia présentée dans l’Obs

A l’occasion de la sortie d’un numéro consacré à l’innovation et auxstart-up qui vont changer nos vies”, l’Obs met en avant Mensia et son dispositif Mensia Koala pour soigner les enfants hyperactifs sans médicaments.

Voir l’article complet.

SOIGNER LES ENFANTS HYPERACTIFS SANS MÉDICAMENTS

Mensia a développé un bonnet d’électroencéphalographie pour apprendre à contrôler son attention.

Les chercheurs de l’Inria travaillent sur les robots, les logiciels, l’informatique… mais aussi sur notre cerveau. Mensia est née dans le labo de l’Inria de Rennes et elle développe une technologie pour soigner les enfants souffrant de TDAH (trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité), Mensia Koala. Le principe ? Une interface cerveau-ordinateur (ICO) permet de commander un logiciel par la pensée, grâce à un drôle de bonnet équipé de petites ventouses : un appareil d’électroencéphalographie portable. Cette technologie a été adaptée pour traquer les ondes produites par le cerveau quand un enfant se concentre ou relâche son attention. Un jeu sur tablette lui est proposé : il pêche et n’attrape des poissons que s’il maintient sa « jauge » de concentration au-dessus d’un certain niveau. Cette approche dite « de neurofeedback » peut être aussi efficace sur le comportement que les médicaments de type Ritaline. Avec deux gros avantages : elle n’a pas d’effets secondaires et l’amélioration est durable après l’arrêt des séances. La rééducation de l’enfant dure de trois à quatre mois sous contrôle médical, mais se fait à la maison. Les parents, une fois formés, reçoivent une mallette « Mensia Koala », qui a reçu une homologation européenne. Elle contient le matériel thérapeutique (tablette et bonnet). Mensia publiera au cours de l’été les conclusions d’une large étude clinique (5 pays, 12 centres hospitaliers, 179 patients). Pour développer la commercialisation en France et en Allemagne, Michel du Peloux, médecin et PDG de Mensia, cherche de nouveaux investisseurs. Le deuxième axe de développement de la start-up est tout aussi prometteur : aider les patients atteints de lombalgie chronique à contrôler leur douleur, avec déjà de bons résultats. “